AutoéditioneBooksLittératureLivres d'information

En quoi consiste l’autoédition ?

Photo by Raphael Schaller on Unsplash

On entend aujourd’hui beaucoup parler d’autoédition dans le domaine du livre. Que ce soit en réponse à la difficulté déjà évoquée ici de retenir l’attention d’un éditeur ou par volonté d’indépendance, de plus en plus d’auteurs se tournent vers l’autoédition de leurs œuvres. Mais en quoi consiste exactement ce type d’édition ?

Trois types d’édition différents

Dans le Guide pratique de l’écrivain, Paul Desalmand explique qu’il existe principalement trois types d’édition. L’édition « à compte d’éditeur », ou « édition classique », se caractérise par le fait que l’auteur cède les droits d’exploitation de son œuvre à une maison d’édition qui prend à sa charge l’investissement nécessaire et rémunère l’auteur en droits d’auteur (voir article précédent). Dans ce qu’il est convenu d’appeler l’édition « à compte d’auteur », l’auteur exploite lui-même, et à ses frais, les droits patrimoniaux de son œuvre (dont il reste propriétaire) en faisant appel à un éditeur prestataire rémunéré pour la production, distribution et diffusion de l’ouvrage.

L’autoédition est parfois assimilée, à tort, à l’édition « à compte d’auteur », notamment par les représentants de l’édition classique. La différence de l’autoédition est qu’elle permet à l’auteur de prendre en charge toute la chaîne du livre, sans faire appel à un éditeur, tout en déléguant éventuellement, et à des degrés divers, certaines tâches. Le terme autopublication est souvent utilisé comme un synonyme d’autoédition. Il existe cependant une différence, puisque l’autopublication implique simplement le fait de rendre un texte public, sans qu’il y ait nécessairement une recherche de qualité éditoriale ou de revenu.

L’impact du numérique

L’autoédition connaît depuis quelques années un développement soutenu, grâce à l’avènement des technologies numériques et d’Internet qui facilitent la réalisation de toutes ses étapes tout en réduisant les coûts. Comme le soulignent Marie-Laure Cahier et Elizabeth Sutton dans Publier son livre à l’ère numérique, si l’autoédition au format papier est possible, c’est bien l’essor du numérique qui a favorisé la forte croissance du secteur de l’autoédition.

Un environnement en mutation

Dans un rapport fort documenté pour le Centre national du livre (CNL), « L’écrivain « social » – La condition de l’écrivain à l’âge numérique« , Frédéric Martel expose un certain nombre de mutations en cours qui affectent, entre autres, le domaine du livre : mondialisation culturelle, révolution des usages, transition numérique, refonte de la chaîne du livre, « épuisement de la prescription médiatique » et « bouleversement de la hiérarchie culturelle classique ». Manifestes depuis  plusieurs années aux États-Unis, ces changements devraient également modifier en profondeur le paysage éditorial français à terme et contribuer à la poursuite de l’essor de l’autoédition. En France, dans un contexte général de tassement de la vente de livres déjà évoqué sur ce blog, on constate que seul le livre numérique est en progression. Même si l’autoédition n’a pas le monopole du livre numérique, son développement devrait continuer à bénéficier des mutations en cours.

Les étapes de l’autoédition

Dans le cadre de l’autoédition, l’auteur devient également éditeur. Lui incombe donc la responsabilité d’une multitude de tâches : correction du texte, mise en page, couverture, quatrième de couverture, fabrication (pour un livre papier) ou choix du format (livre numérique). Il devra également obtenir un numéro d’ISBN et organiser la diffusion, la promotion et la vente de l’ouvrage, se convertissant du même coup en auteur-entrepreneur. Heureusement, les nouvelles technologies et internet facilitent grandement ces étapes. Dans un prochain article, nous nous intéresserons aux plateformes d’autoédition disponibles en France.

En attendant, j’espère que vous avez trouvé cette information utile.

Cordialement,

Frédéric Buffa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.